Interview de Clémence Condomines, Product Specialist chez 360Learning

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Clémence Condomines, Product Specialist chez 360Learning, a répondu à nos questions sur la plateforme LMS. Découvrez ses réponses....
Clémence Condomines 360Learning

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Au sein de l’équipe Product Marketing , mon rôle est de m’assurer que la plateforme 360Learning est en adéquation avec nos clients et les problèmes qu’ils rencontrent au quotidien. Cela passe par le lancement de nos nouvelles solutions en partenariat avec l’équipe Produit, la communication sur les évolutions de 360Learning, ou encore la documentation des fonctionnalités de la plateforme.

Comment vous est venue l’idée de développer une plateforme LMS ?

La formation fait partie de l’ADN de Nicolas Hernandez (CEO de 360Learning), qui suivait déjà des cours de philosophie à distance en parallèle de ses études à Polytechnique. En 2010, il commence à travailler dans le secteur de la finance et se rend compte que la formation en ligne est organisée de manière assez descendante et déconnectée des besoins quotidiens des salariés : les modules sont souvent créés par des prestataires externes à l’entreprise, avec pas ou peu d’échanges entre pairs. Il se lance alors avec Guillaume Alary, un de ses amis d’enfance, dans la création d’une plateforme de formation qui repense les interactions entre apprenants et formateurs.

Pouvez-vous définir votre plateforme en trois mots ?

Collaboration, facilité et impact.

Quels sont, selon vous, les trois points forts de votre plateforme ?

360Learning répond aux besoins des départements Formation d’aujourd’hui :

– Le premier point fort de 360Learning est de permettre aux formateurs de créer et de diffuser rapidement des formations, sans aucun pré-requis technique. En effet, Dans les entreprises, on attend beaucoup de l’équipe Formation aujourd’hui, pour créer des formations adaptées aux besoins des métiers. Or ces formations coûtent cher, leurs délais de production sont longs et il est impossible de les délivrer à l’échelle.

– Le deuxième point fort est celui de l’engagement : aujourd’hui, les formations en ligne traditionnelles connaissent des taux de complétion entre 20 et 25%. Notre solution permet de générer des taux de complétion de plus de 90% chez nos clients grâce au Collaborative Learning, que nous voyons comme l’unique moyen d’engager vos apprenants, et de servir le département Formation pour améliorer la performance globale de l’entreprise.

– Et enfin, la plateforme permet de répondre à un enjeu d’impact business. Dans un contexte où 85% des PDG disent ne pas voir l’impact des formations sur leurs résultats, les départements Formation qui travaillent avec 360Learning sont aujourd’hui en capacité de mesurer l’impact de la formation sur les performances grâce à des fonctionnalités comme le calcul du score de pertinence des modules.

Qu’est-ce qui différencie votre plateforme des autres plateformes du marché ?

Ce qui différencie 360Learning, c’est le fait d’être aujourd’hui pionnier du Collaborative Learning, l’intelligence collective appliquée au monde de la formation.

Concrètement : les experts et formateurs créent rapidement et facilement les formations. Cela permet de décentraliser la création de contenus pour créer plus, en continu et au rythme du business sur des problématiques métiers.

Le Collaborative Learning repose également sur un système de conversations unique (forum, Réactions) proposé à l’intérieur des formations impliquant les apprenants et les experts.

Et enfin, la plateforme active les leviers de la gamification pour créer une émulation collective et récompenser les plus assidus.

C’est ce qui permet à nos clients de connaître des taux de complétion de formation qui frôlent les 90%.

Quel accompagnement proposez-vous à vos clients ? (prise en main, assistance technique, maintenance…)

Notre accompagnement se structure autour de 3 plans destinés à répondre aux besoins de tous nos clients, de l’entreprise de taille moyenne aux grands groupes.

Dans chaque plan, les clients bénéficient :

– d’un chef de projet dédié

– d’ateliers avec un coach pédagogique pour les aider à créer des formations engageantes

– d’un responsable commercial pour répondre aux questions contractuelles

– de l’assistance de notre équipe Support par mail

Pour les plans les plus avancés, les clients sont épaulés par un chef de projet technique et un Solution Architect qui va les aider à structurer leur plateforme. 

Un des piliers de notre engagement est de se développer en continu avec les clients. Une fois le projet lancé, tout reste à faire ! Nous travaillons main dans la main avec les clients pour s’assurer de l’adoption de la plateforme auprès des utilisateurs. Cette méthodologie éprouvée nous permis d’accompagner plus de 1200 clients depuis nos débuts.

 

Quelles sont les évolutions prévues d’ici un an ou deux ? La période particulière que nous vivons actuellement vous amène-t-elle à revoir votre roadmap ?

D’ici les prochains mois, nous allons continuer de renforcer les différentes briques de la Suite 360Learning : l’amélioration des processus du département Formation, le développement RH et la performance des équipes métier.

Le contexte actuel apporte évidemment son lot de bouleversements pour toutes les organisations, et 360Learning a dû s’adapter. Néanmoins, notre roadmap s’est montrée plutôt résiliente. Par exemple, des projets sur lesquels nous travaillons depuis plusieurs mois comme la gestion des formations synchrones prend encore plus de sens dans un contexte où les départements Formation sont attendus au tournant pour organiser rapidement des wébinaires et des classes virtuelles. Des sujets comme la gestion des conflits horaires, la récupération des listes de présence ou encore l’analyse du remplissage des sessions peuvent vite se transformer en cauchemar pour les équipes Formation sans une solution qui leur permette de s’organiser à l’échelle.

Que conseillez-vous à une personne qui souhaite créer sa première formation en ligne ?

Je leur conseillerais de se mettre dans la peau des apprenants finaux : comment vont-ils appliquer les nouveaux concepts au quotidien ? Comment en parleraient-ils à un collègue à l’issue de la formation ?

Une fois ce fil conducteur trouvé, la création des activités n’en sera que plus simple … Surtout avec un outil-auteur intuitif comme 360Learning ! 🙂

Blague à part : nous sommes les premiers à mettre en pratique notre vision. Tous les jours, nos équipes créent des modules sur notre propre plateforme interne 360Learning sur des sujets aussi variés que la politique de télétravail, la découverte du service client, le code de la plateforme … sans expérience préalable !

Selon vous, quelle va être la formation du futur ? Et quel sera le rôle des plateformes LMS plus tard ? (ex : IA, automatisation…)

Selon Pôle Emploi, 85% des métiers de demain n’existent pas encore. La formation du futur sera celle qui ne permettra pas seulement aux apprenants de “partir en formation”, mais d’actualiser leurs compétences selon leurs propres besoins pour maintenir leur employabilité . Par exemple, l’apprentissage in the flow of work ( modules recommandés directement dans une plateforme CRM ou un logiciel de service client) me semble être une tendance à suivre. Cela augure des vrais changements pour la construction des parcours Blended : est-ce que le département Formation créera le parcours d’avance, ou bien le déduira après analyse des milliers de données de formation des apprenants individuels ?

Côté plateforme, les meilleurs acteurs seront ceux qui donneront aux apprenants la possibilité d’organiser eux-mêmes la curation des meilleures ressources. Mais avant de penser à la recommandation, il faut mettre en place un environnement qui favorise la production des formations à l’échelle. Pour rester en rythme avec les besoins opérationnels, les départements Formation devront remettre le contenu entre les mains des experts et endosser un nouveau rôle de chef d’orchestre de la production du contenu.