Partager sur linkedin
Partager sur twitter
La septième édition du guide "LMS : Comment choisir sa plateforme" est sortie ! C'est l'occasion de revenir sur le webinaire de présentation du 02 Février 2021 en partenariat avec la Fédération de la Formation Professionnelle (FFP)...
Nell blog guide LMS

Présenté en exclusivité au Webinaire “LMS : les nouveautés en 2021” le 02 Février 2021, le guide LMS 2021 est maintenant disponible au téléchargement ! Cette année, vingt-deux plateformes ont été passées au crible par nos différents experts : quinze propriétaires et sept Open Source qui ont été analysés à partir de 200 critères.

Pour cette nouvelle édition du guide LMS, vous pouvez retrouver :

  • de nouvelles plateformes qui font leur entrée,
  • un focus sur la pédagogie inclusive,
  • un point sur l’accessibilité des plateformes avec des nouveaux indicateurs mis en place,
  • et toujours une comparaison plus détaillée des acteurs présents sur le marché.

Vous pouvez aussi trouver nos différentes missions d’accompagnement au choix de LMS :

Vous avez raté le webinaire ? Pas de panique ! Il est toujours possible de le voir en replay :

Si vous n’arrivez pas à lire la vidéo, vous pouvez la retrouver sur Youtube.

Résumé du webinaire : Présentation du Guide 2021 "LMS : Que choisir ?"

C’est la septième édition de notre guide LMS et véritablement un marronnier pour le FFFOD avec une publication annuelle. L’année dernière, le guide 2020 a été téléchargé plus de 5000 fois.

Vous pouvez retrouver l’édition 2021 en téléchargement, en remplissant ce formulaire.

Cette septième édition avec cette année vingt-deux plateformes qui ont été passées au crible par nos différents experts : quinze propriétaires et sept open source qui ont été analysés à partir de 200 critères. Les critères principaux étaient : les fonctionnalités techniques, pédagogiques, ergonomiques, le suivi, le déploiement et la nature de l’offre commerciale. Ce travail présente un état des lieux très fouillé sur les principaux acteurs du marché des plateformes.

La crise a marqué, nous avons pu le constater, une accélération des pratiques multimodales. Le livre blanc du FFFOD a montré que 79% des OF avaient, à l'occasion de la crise, réfléchi à une mise en place du distanciel. Nous arrivons à un tournant dans l’intégration du distanciel dans les usages avec une prise en compte de cette réalité beaucoup plus concrète. D'où l'importance de ce guide qui pour va vous accompagner dans cette démarche de transformation numérique.

Ce guide est aussi en accessibilité numérique, conforme RGAA.

La méthodologie :

Il y a différents objectifs dans ce guide :

  • il sert de repère sur ce qu’est un LMS aujourd’hui et présente les possibilités offertes de cet outil,
  • il vous permet de comprendre l’évolution du marché et les tendances annuelles,
  • il vous aide à approfondir certains points sur la relation entre l’AFEST et les LMS en 2020. Et cette année, le focus est sur l’accessibilité numérique et pédagogique,
  • et enfin, il vous éclaire sur la différence entre plateformes propriétaires et open source.

Nous mettons l’accent aussi sur le fait que nous sommes indépendants. Nous contactons les éditeurs avec un questionnaire à remplir pour les éditeurs propriétaires. Pour les fiches Open source, nous avons mis en place un système de benchmark réalisé par plusieurs personnes.

Les nouveautés en 2021 :

Concernant les nouveautés et tendances 2021, nous en avons listé quelques unes :

  • La mobilité et la gestion des compétences : certains éditeurs ont bien enclenché cette transformation, notamment suite à la réforme professionnelle, et d’autres n’ont pas encore intégré cette gestion des compétences. Pour la mobilité, nous voyons que cela continue à se développer mais certaines ont des applications mais pas forcément des contenus en “off-line” (en mode déconnecté). En fonction des besoins, nous vous conseillons de poser des questions précises car tous n’ont pas développé les outils adéquats.
  • Concernant l’AFEST, c’est de plus en plus intégré. On peut maintenant suivre l’évolution et la montée en compétences des collaborateurs sur le terrain. Par exemple, les tablettes se sont bien intégrées et on peut avoir des applications très faciles et très simples à prendre en main par la personne qui va accompagner le collaborateur ou le former.
  • Et puis concernant la réglementation, l'année dernière nous avions intégré le critère “conformité au RGPD”. Nous constatons que tout le monde est quasiment aligné. Sachant que derrière la ligne RGPD que vous verrez dans le guide, il y a différents critères qui ont été pris en compte. Nous pouvons les détailler si nécessaire. Et puis la prise en compte encore inégale de Kalliopi, qui va bientôt être mise en œuvre. Là encore, certains l’ont intégré, d’autres non. Il faut être vigilant sur les certifications.

Ensuite, nous avons listé d’autres tendances qui sont liés plutôt à l'aspect technique :

  • Concernant les nouveautés et tendances 2021, nous en avons listé quelques unes :

    • La mobilité et la gestion des compétences : certains éditeurs ont bien enclenché cette transformation, notamment suite à la réforme professionnelle, et d’autres n’ont pas encore intégré cette gestion des compétences. Pour la mobilité, nous voyons que cela continue à se développer mais certaines ont des applications mais pas forcément des contenus en “off-line” (en mode déconnecté). En fonction des besoins, nous vous conseillons de poser des questions précises car tous n’ont pas développé les outils adéquats.
    • Concernant l’AFEST, c’est de plus en plus intégré. On peut maintenant suivre l’évolution et la montée en compétences des collaborateurs sur le terrain. Par exemple, les tablettes se sont bien intégrées et on peut avoir des applications très faciles et très simples à prendre en main par la personne qui va accompagner le collaborateur ou le former.
    • Et puis concernant la réglementation, l'année dernière nous avions intégré le critère “conformité au RGPD”. Nous constatons que tout le monde est quasiment aligné. Sachant que derrière la ligne RGPD que vous verrez dans le guide, il y a différents critères qui ont été pris en compte. Nous pouvons les détailler si nécessaire. Et puis la prise en compte encore inégale de Kalliopi, qui va bientôt être mise en œuvre. Là encore, certains l’ont intégré, d’autres non. Il faut être vigilant sur les certifications.

L’accessibilité numérique et l’inclusion

L'accessibilité numérique c'est rendre les supports numériques utilisables par les personnes en situation de handicap et compatibles avec les technologies d'assistance. Cela va concerner les sites web, les applications mobiles mais aussi les documents PDF et les vidéos. Tout type de contenu qu'on va bien publier, on va s'assurer qu'ils sont accessibles.

Il existe des normes d'accessibilité numérique qui vont nous permettre de rendre des interfaces et des contenus accessibles. On va y trouver des règles techniques qui vont concerner le code, des règles de conception des interfaces et puis de règles graphiques (des couleurs, des contrastes…) qui est le référentiel général d'amélioration de l'accessibilité. C’est un référentiel technique qui sont sur une norme internationale qui s’appelle WCAG. C’est défini par un gros consortium : le w3c. Et qui qui va venir donner pour des types d'éléments particuliers (les images, les tableaux, les liens, les scripts les vidéos), des indications sur ce qu'il convient de faire pour que ces éléments soient accessibles et compatibles avec les technologies d'assistance.

En complément de ce qui est expliqué plus haut, qui est plus spécifique pour les personnes en situation de handicap, nous avons aussi pu réfléchir pendant le confinement à la question de l’accessibilité au sens large. C’est à dire que, une fois que les personnes avaient réussi à se connecter à la plateforme, qu’est-ce qui faisait qu’ils allaient y rester et y trouver leur compte ?

Nous avons beaucoup été confrontés à des problèmes d’abandon ou difficultés d’apprenants à suivre leur parcours, même si la loi impose du tutorat. Donc on a constaté des difficultés même si ce tutorat a été mis en place en synchrone ou asynchrone avec une démotivation parfois présente par l’accès ou la numérisation de leur formation.

Nous voulions vous mettre aussi une petite alerte pour vous dire qu'une formation réussie sur un LMS, c'est pas qu'une question de tuyaux ni de présentation, c’est aussi une réflexion d’architecture et d’intentionnalité d'une production qui est vraiment adaptée. Nous sommes allés voir du côté du Québec pour apporter des éléments de réponse.

L'idée est de prendre en compte les individus avec toutes leurs particularités et de réfléchir à un canevas de formation qui permet aux individus de trouver plusieurs modes d'accès aux contenus, plusieurs modes d'action et d'interaction et aussi plusieurs modes d'engagement pour éviter l'abandon et l’échec. Concrètement comment cela se met en place ? Par exemple, pour des contenus, on va proposer pour une même notion des contenus à dominante visuelle et ou auditive et ou les deux en même temps, et ou des lectures etc. L’idée est de varier le panel de contenus possibles pour permettre aux acteurs de pouvoir y trouver plusieurs modes de fonctionnement.

Nous avons créé aussi une page dédiée à notre expertise des plateformes LMS. Découvrez-la.

Ces articles pourraient vous intéresser