Vidéo learning : les nouvelles tendances

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Le vidéo learning est un format de plus en plus utilisé en formation, et il est très plébiscité des apprenants. Comme son nom l’indique, cette méthode consiste à utiliser la vidéo comme outil d’apprentissage, par exemple pour expliquer un concept ou le faire comprendre au travers d’un cas concret. Parfaitement intégrable aux modules e-learning, la vidéo se veut relativement courte (pour une meilleure mémorisation), et centrée sur une notion précise. Elle contient en général un maximum de visuels et est enrichie par des sons ou de la musique. Comme tous les outils digitaux, le vidéo learning est en constante évolution. Voici un zoom sur les dernières tendances audiovisuelles en formation !
nell_video_learning

La vidéo animée

Une vidéo animée réunit des illustrations, des textes et une voix off dans un format animé (motion design, animation sur tableau blanc, etc.). Elle fait généralement appel au storytelling et se veut donc particulièrement ludique et attrayante pour le spectateur. La vidéo animée peut ainsi venir remplacer les interviews d’experts, souvent monotones et peu propices à la mémorisation, ou les films réalisés sur-mesure moyennant des coûts astronomiques. Un bon compromis entre accessibilité et attractivité !

Si l’utilisation de la vidéo animée est particulièrement utile en e-learning (ou dans les autres formats digitaux comme le mobile learning) qu’elle dynamise efficacement, elle peut aussi être utilisée dans le cadre d’une formation en présentiel.

La vidéo interactive

La vidéo interactive, diffusée sur une page web via un lecteur spécifique, invite l’apprenant à intervenir en actionnant des zones cliquables ou des éléments de contenu. Celui-ci décide ainsi du déroulement de la vidéo. À la manière d’un site internet, ce type de format propose en général au spectateur un chapitrage et des contenus additionnels (annotations, textes, images, vidéos annexes, infographies, quiz…). Elle aide ainsi à prévenir toute passivité lors du visionnage. Par ailleurs, une vidéo interactive est personnalisable : on parle d’adaptative learning.

La vidéo à 360°

La vidéo à 360°, aussi appelée vidéo immersive, permet aux spectateurs d’avoir une vue à 360° de ce qui est filmé, sans hors-champ. Dans l’idéal, elle est visionnée avec un casque de réalité virtuelle (le spectateur doit alors simplement tourner la tête pour regarder où il le souhaite) mais elle s’adapte aussi à l’ordinateur ou au smartphone (c’est alors la souris ou l’écran tactile qui permettent de déplacer l’objectif de la caméra) et s’intègre donc sans problème à une formation digitale classique. L’atout principal de ce format vidéo est son potentiel immersif. En formation, elle peut donc par exemple permettre à l’apprenant d’être immergé dans un contexte professionnel spécifique dont il pourra être le spectateur – la meilleure des illustrations possibles à des situations réelles.

La réalité virtuelle

La réalité virtuelle est une technologie informatique qui permet de plonger l’utilisateur dans un monde artificiel créé numériquement, avec lequel il peut interagir. Là encore, il s’agit donc d’une façon d’immerger l’individu, dans un monde imaginaire ou non. Indissociable du casque VR, la réalité virtuelle constitue une révolution majeure dans le monde de l’apprentissage en ce qu’elle peut reproduire fidèlement un environnement de travail, d’une part, et permet en plus à l’apprenant d’y intervenir et de s’y exercer. La formation en réalité virtuelle est notamment appropriée pour travailler les soft skills comme la communication ou la gestion du stress.

Ces nouvelles tendances, nous l’avons vu, visent toutes à améliorer l’attractivité des formations, à les rendre plus ludiques, plus stimulantes et à enrayer la passivité de l’apprenant qui a désormais un rôle concret à jouer dans son processus d’apprentissage. En ce sens, tout laisse à penser que le video learning a encore de beaux jours devant lui !

Ces articles pourraient vous intéresser