Les SPOC : un format e-learning intéressant ?

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Comme l’explique dans cette vidéo Noria Larose, experte en Digital Learing de l’agence Nell & Associés, cet acronyme dérivé du MOOC définit un small private online course. Ce format d’apprentissage garantit-il un taux d’assiduité plus élevé chez les apprenants ? A quel type de formation convient-il ?
digital learning spoc

Bonjour Noria Larose, vous êtes directrice associée de Nell & Associés. Parlons des SPOC. Qu’est-ce qu’un SPOC ?

C’est l’équivalent du MOOC, mais pour une population restreinte. On parle de small private online course. Ce sont des MOOC qui sont déclinés pour un groupe plus petit. On peut viser une cinquantaine de personnes uniquement.

Est-ce réservé aux collaborateurs des entreprises ou est-ce ouvert à tous finalement ?

C’est vrai que c’est souvent destiné à des collaborateurs d’entreprises mais les universités elles-mêmes se rendent compte de l’intérêt de réserver un cours à un groupe parce que cela facilite le suivi par le formateur ou l’universitaire et évite le décrochage des étudiants.

Est-ce que vous constatez un meilleur taux d’assiduité sur les SPOC ?

Tout à fait parce que le suivi et l’accompagnement sont beaucoup plus personnalisés. Il y a une vraie dynamique de groupe et on adapte également les contenus aux besoins du groupe concerné, donc c’est très intéressant effectivement.

Et pour ces SPOC finalement, qu'est-ce qu'on y prépare ? C'est plutôt des certifications diplômantes ?

Il s’agit de formations diplômantes ou pas. Chez Nell, par exemple, on a conçu un SPOC pour un laboratoire pharmaceutique qui était destiné à ses visiteurs médicaux américains. L’idée, c’était de faire un pilote auprès de cette population puis de généraliser ce dispositif de formation auprès de l’ensemble des filiales du groupe. L’enjeu ? C’était de former rapidement sur quatre semaines. On a donc proposé un quart d’heure de formation chaque semaine. Du coup les collaborateurs accédaient à la plateforme et en 15 minutes, ils avaient l’ensemble des données et des informations à leur disposition sous un format interactif et ludique.

Est-ce adapté au format inter-entreprises ?

En inter-entreprises, c’est vrai que cela se fait assez peu parce qu’il y a aussi la dimension sociale où les gens échangent et les entreprises sont encore assez frileuses sur la dimension échanges de bonnes pratiques entre elles, notamment si elles sont présentes sur le même secteur d’activité.