UX et Game Design ou comment s’adresser aux visiteurs de musée à travers les dispositifs numériques

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Le jeu est un biais particulièrement efficace quand il s’agit d’apprendre en s’amusant. La médiation numérique se prête volontiers à ce format très apprécié des visiteurs de musée. Mais la conception de ces dispositifs ne fait pas encore consensus parmi les professionnels : certains ne jurent que par l’animation vidéo, beaucoup se fient aux classiques du mini-jeu (puzzle, quizz, textes à trous, etc.), d’autres misent tout sur l’utilisateur et sur ses émotions. Il n’y a évidemment pas de recette miracle, puisque chaque dispositif est unique. Mais voici en quelques lignes la méthodologie employée par Nell Museum dans la conception d’un dispositif de médiation numérique en UX et game design.
UX et Game Design ou comment s’adresser aux visiteurs de musée à travers les dispositifs numériques

Partir du visiteur

  • Le profil type de visiteur

Il est primordial de définir en amont du projet le profil type de visiteur auquel s’adresse le dispositif : familles, seniors, scolaires, amateurs instruits ou grands novices, touristes étrangers ou publics en situation de handicap. La réflexion et la conception du projet sera complètement différente.

  • Une interface ergonomique

Aussi, il faut avoir en tête que ces dispositifs ludiques s’adressent non pas à des joueurs aguerris, mais à des visiteurs de musée pas nécessairement familiers des nouvelles technologies. L’interface doit donc être suffisamment accessible et compréhensible par tous.

  • Des attentes d’apprentissage variées

Entre le visiteur en recherche active d’informations et celui qui ne demande qu’à se laisser guider, le dispositif doit pouvoir satisfaire toutes les envies.

L’User Experience (ou UX)

Une fois le profil de visiteur déterminé vient le moment de s’intéresser à son expérience de consultation. L’expression anglophone User Experience – ou UX – est utilisée pour évoquer l’expérience vécue pendant une interface homme / machine, par exemple devant un site web ou une application. Il s’agit en quelque sorte d’anticiper le comportement de l’utilisateur face au dispositif : quels seront ses réflexes ? Ses questionnements ? Ses moments de plaisir ? Si le scénario l’invite à avancer pas à pas dans un cheminement de pensée, quelles seront les éventuelles difficultés ? Le rôle de l’UX designer est de rendre l’expérience utilisateur la plus fluide et la plus agréable possible.

UX et Game Design

L’UX Designer travaille étroitement avec le Game Designer. Habituellement associée au domaine du jeu vidéo, l’expression « game design » désigne au sens large la mécanique de jeu que l’utilisateur va devoir adopter. Que va faire le visiteur pendant la durée de la consultation ? Regarder une animation vidéo ? Faire défiler un carrousel d’images ? Compléter un texte à trous ? Finir un puzzle ? Tout est permis !

Le scénario du jeu

C’est aussi  à l’étape  du game design que l’on rédige le scénario du jeu, en s’appuyant sur un storyboard qui permet d’anticiper le déroulement pas à pas. En fonction du game design, le scénario peut être très simple et mécanique : « L’utilisateur complète le puzzle. Il y parvient ou bien recommence ». 

Il peut aussi être plus long et basé sur un véritable récit narratif, mettant en scène des personnages, des enjeux émotionnels, des quêtes héroïques, des obstacles etc. 

Ainsi, un storytelling bien construit est un excellent moteur pour engager l’utilisateur : celui-ci souhaitera aller au bout de l’histoire pour en connaître l’issue. Gardez bien sûr en tête qu’il s’agit d’un dispositif ludique : même si l’histoire aborde des sujets complexes, sérieux ou engageant émotionnellement, n’hésitez pas à solliciter l’utilisateur régulièrement par des actions simples – passer au chapitre suivant, venir en aide à un protagoniste de l’histoire, faire un choix narratif, etc.

Le design

Enfin, l’étape du graphisme est tout aussi primordiale pour s’adresser au visiteur de musée. Le choix de l’écran de veille, de la page d’accueil, des boutons, du design des éléments et des choix interactifs ne doivent pas être négligés : ils participent pleinement au plaisir de la consultation et au souvenir que l’utilisateur en gardera.

A vous de définir l’expérience que vous souhaitez faire vivre à votre utilisateur !

Ces articles pourraient vous intéresser