La méthode démonstrative

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Une méthode pédagogique est le moyen pédagogique – c’est-à-dire un ensemble de règles et de procédés – employé par le formateur pour favoriser l’apprentissage et atteindre l’objectif pédagogique fixé. On distingue 5 méthodes pédagogiques distinctes dont l’application nécessite de prendre en compte la complexité des savoirs à transmettre, le type de public concerné, les possibles contraintes et les moyens disponibles. Parmi elles, la méthode démonstrative qui repose sur le même postulat que la méthode expositive (la connaissance est un savoir transmis du formateur à l’apprenant) mais dont la mise en œuvre est différente. Alors en quoi consiste exactement la méthode démonstrative ? Comment et dans quel contexte est-elle utilisée ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Voici quelques éléments d’explication.
nell_methode_demonstrative

Qu’est-ce que la méthode démonstrative ?

Définition

Rien n’est plus contagieux que l’exemple : voilà le principe sur lequel s’appuie la méthode démonstrative. L’idée est simple : pour transmettre des connaissances, le formateur doit faire appel à la démonstration (montrer), à l’expérimentation (faire faire) et à la reformulation (faire dire). Il s’agit donc d’apprendre par la pratique. Cette méthode, idéale pour les petits groupes de 6 à 10 participants, est souvent utilisée dans les classes de travaux dirigés universitaires (TD).

Comment se déroule un cours fondé sur la méthode démonstrative ?

Dans un premier temps, il est nécessaire pour le formateur de formuler de manière précise l’objectif pédagogique visé et de situer la séquence dans la progression pédagogique. Le groupe doit pouvoir saisir le sens et l’utilité du cours. Ensuite, nous l’avons vu, la séquence se décline en trois étapes distinctes.

  1. Le formateur montre/fait : il transmet des savoirs ou des savoir-faire sous forme d’exposé qui démontre un raisonnement ou une tâche concrète. Chaque étape de cette démonstration doit être décomposée et les points clefs mis en avant. Les outils employés sont ceux que l’apprenant aura à disposition en situation réelle (par exemple sur son lieu de travail).
  2. Le formateur fait faire : la technique, le geste ou le raisonnement montré par le formateur est reproduit par l’apprenant jusqu’à obtention du résultat attendu.
  3. Le formateur fait dire/reformuler : l’apprenant reformule à l’oral ce qu’il a appris. Une façon de vérifier que l’action a été reproduite en toute connaissance de cause, mais aussi de clarifier certains points avec le formateur et de corriger les éventuelles erreurs ou maladresses.

Les avantages de la méthode démonstrative

La méthode démonstrative, si elle est utilisée à bon escient, présente de réels avantages pour l’apprenant.

  • La transition de l’abstrait au concret (ou de la théorie à la pratique) est facilitée.
  • Cette méthode offre un modèle limpide et efficace de l’exécution d’une procédure.
  • Le fait de « faire », de reproduire ce qui lui est enseigné, permet à l’apprenant de mémoriser plus facilement ces informations que s’il les avait simplement lues ou entendues. Son attention est aussi mieux mobilisée sur la durée.
  • Les acquis sont directement vérifiés et éventuellement corrigés par le formateur.

Les inconvénients de la méthode démonstrative

Si la méthode démonstrative présente des avantages certains, elle a aussi des inconvénients.

  • Elle ne peut être appliquée qu’à un nombre restreint de participants, idéalement avec un niveau homogène. On considère ainsi qu’au-delà de 12 apprenants, la méthode démonstrative ne peut être mise en œuvre correctement.
  • Contrairement à la méthode expositive, la méthode démonstrative exige du formateur qu’il maîtrise parfaitement le sujet. Dans la plupart des cas, c’est lui-même qui construit sa séquence.

Nell & Associés, agence de formation digitale certifiée Qualiopi, vous propose ces formations qui pourraient vous intéresser:

Ces articles pourraient vous intéresser