8 conseils pour réussir un dispositif blended learning

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Les dispositifs blended learning, ou formations mixtes, sont de plus en plus plébiscités par les entreprises. Ils ont l’avantage de combiner le présentiel et distanciel, les moments individuels et collectifs et les modalités synchrones et asynchrones. Le parcours est individualisé pour l’apprenant ce qui favorise son engagement. Vous souhaitez, vous aussi, vous lancer dans le blended learning ? Découvrez nos 8 conseils pour un dispositif blended learning réussi !
blended learning

Conseil n°1 : Bâtir son parcours blended learning en fonction des objectifs pédagogiques

Les objectifs pédagogiques d’un dispositif blended learning sont à définir en amont pour établir par la suite un plan de formation efficace. Toutes les questions à se poser sont :

  • Quelle est ma cible ?
  • Qu’est-ce que je souhaite transmettre ?
  • Comment est-ce que je le transmets ?

C’est un parcours personnalisé qui s’adapte aux attentes de l’apprenant mais aussi du service de formations et de la hiérarchie. Plsuieurs méthodes existent pour transmettre le savoir mais dans un dispositif, c’est l’ensemble qui est important. La variété des modalités nécessite une ingénierie en amont afin de définir les objectifs pédagogiques et identifier ainsi la modalité synchrone ou asynchrone la plus adaptée.

Quelles sont les différentes modalités ?

blended learning map

Pour le présentiel synchrone, les ateliers, les simulations et les supports d’animation sont les plus efficaces.

En distanciel synchrone, la classe virtuelle est une modalité qui est parfaitement adaptée.

En distanciel asynchrone, les modules, les podcasts, les forums, les vidéos animées, les fiches et les quiz … autant de ressources qui permettent à l’apprenant d’apprendre à la maison.

Enfin, le tutorat est une modalité pédagogique qui se fait tout au long de l’apprentissage par un formateur.

Conseil n°2 : Construire le contenu d'une formation blended learning

Maintenant que vous avez en tête les modalités, le contenu est à construire. Si vous avez un contenu prévu pour le présentiel, il peut être tentant de le reproduire tel quel… Mais c’est une erreur à éviter ! En effet, il est conseillé de s’adapter à l’attention de l’apprenant qui diffère en présentiel et en distanciel.

A distance, un apprenant a besoin de stimulations avec des jeux (gamification), des quiz et des temps pour expérimenter. Ainsi, il est recommandé de fragmenter l’apprentissage pour assimiler le contenu et garder une concentration optimale.

Conseil n°3 : Réfléchir à la communication en amont

Ensuite, la communication est un élément important de votre stratégie puisqu’elle fait connaître votre projet auprès de nombreux acteurs. Avec une bonne stratégie de communication, vous allez faire adhérer vos apprenants, vos responsables, le comité de direction… à votre projet. Il existe différentes manières pour communiquer existent : newsletters, réseaux sociaux d’entreprise, sites internes, affiches, événements internes…

Conseil n°4 : Se focaliser sur l’évaluation

L’évaluation d’une formation est une partie qui est à prendre en compte. Pour adapter les dispositifs, il faut tester et ajuster en fonction des retours des apprenants. A la fin, une analyse est créée et permet de définir la future marche à suivre pour satisfaire les utilisateurs.

Conseil n°5 : Penser au social learning

Une partie de votre formation étant à distance, les apprenants ont plus de difficultés pour échanger et s’entraider. Avec les outils du social learning, ils peuvent communiquer ensemble et avec le formateur pour progresser plus rapidement. De nombreux outils existent : réseaux sociaux, tchats, forums…

Conseil n°6 : Former les formateurs si besoin au blended learning

Lorsqu’une formation en présentiel est transformée en blended learning, les formateurs sont également impliqués. Certains ont l’habitude de transmettre en face à face et ont moins d’aisance avec les outils numériques. Des formations existent pour apprendre à être face caméra, pour créer une classe virtuelle…

Découvrez nos formations :

Conseil n°7 : Choisir la plateforme LMS adaptée

Le choix d’une plateforme LMS est toujours délicat.

La plateforme LMS est celle qui va accueillir votre formation et ce qui l’entoure. Il est donc important qu’elle soit adaptée à votre organisation. Elle doit également avoir la capacité de déployer le parcours de formation tel que vous l’avez défini. Tous les administrateurs (formateurs, apprenants, managers…) ont la possibilité de prendre en main la plateforme.

Pour aider les entreprises dans ce choix, nous avons créé en partenariat avec le FFFOD, un guide « LMS : Comment choisir sa plateforme ? ». Demandez-le !

Nous accompagnons aussi les entreprises dans leur choix de plateformes LMS.

Ces articles pourraient vous intéresser