Que fait un Digital Learning Manager ?

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Avec la multiplication des technologies, les entreprises sont confrontées à la transformation digitale. Le digital manager, ou DLM, est en charge de répondre au besoin d’évolution de l’entreprise dans le digital, en concevant des formations continues pour le salarié.
digital learning manager

Quelles sont les missions du Digital Learning Manager ?

On a souvent associé le métier de Digital Learning Manager à celui de son  prédécesseur, le « e-learning manager ». Pourtant, le Digital Learning Manager ne se contente pas de gérer les plateformes et les modules e-learning, il occupe une place plus stratégique. Il intervient, de façon transverse, à plusieurs niveaux :

  • Au niveau stratégique : il définit la stratégie Digital learning de l’entreprise et organise la veille technologique et pédagogique.
  • Au niveau du SI : il participe au choix et à la mise en place des différents outils informatiques (plateforme LMS par exemple).
  • Au niveau budgétaire : il gère le budget et fait les choix nécessaires pour le respecter.
  • Au niveau pédagogique : il s’assure d’offrir, avec ses prestataires et/ou son équipe, une véritable expérience apprenante, efficace et engageante, auprès des différents collaborateurs.

Il s’occupe également de la mise en place de la communication et du marketing pour “vendre” les formations auprès des salariés. Parfois en partenariat avec le service marketing et communication interne, il va également suivre les retours : la data est un outil essentiel pour identifier les besoins, valider si l’offre de formation proposée répond bien aux attentes…

Quelles sont les qualités requises ?

Pour être un Digital Learning Manager, il est important d’être :

  • Pédagogue : pour exercer ce métier, le Digital Learning Manager a déjà une expérience dans la formation. Il est capable de mettre en place des actions de formation.
  • Innovant : il doit sans cesse trouver de nouvelles façons d’intéresser le public qui va suivre les formations en interne. Pour cela, la dimension recherche et prospective est très présente.
  • Communicant : le Digital Learning Manager ne doit pas seulement concevoir des formations, mais il est également en charge de les promouvoir en interne. Il sait la « vendre » auprès de ses clients internes et des collaborateurs.
  • Empathique : il faut pouvoir se mettre à la place des apprenants pour comprendre leurs besoins, leurs envies en terme de formation. Il doit comprendre les attentes des milliéniums, de la génération Y mais également des générations plus âgées !

Quel est le profil type du Digital Learning Manager (DLM) ?

Encore récent, ce métier est à ses balbutiements. Ainsi, selon des sondages, 80% des profils se sont formés sur le « tas ». Il n’existe effectivement pas encore de formation initiale spécifique. Les dernières statistiques indiquent que 20% des Digital Learning Manager déclarent avoir suivi un MOOC ou un SPOC et 25% à s’être formés en présentiel. 

Ce sont plutôt des trentenaires qui ont un ou deux ans d’expérience dans le domaine de la formation.

Où exerce-t-il ?

Le Digital Learning Manager exerce ses fonctions au sein d’un grand groupe. Il est généralement rattaché au service des Ressources humaines mais peut également être rattaché à d’autres services, comme celui de l’Université d’entreprise.

Ce qu’il faut retenir

Très polyvalent, il coordonne différents acteurs et travaille avec plusieurs services pour mettre en place les formations digitales qui sont destinées aux salariés de l’entreprise. 

Ces articles pourraient vous intéresser