Qu’est-ce que le micro-learning ?

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Découvrez ce qu'est le micro-learning dans notre article !
micro learning

Définition

Le micro-learning, ou fast-learning, est une méthode d’apprentissage qui se base sur une formation qui dure moins de cinq minutes. Cette technique peut être sous forme très variées : vidéos, jeux, articles, podcast… le tout est de limiter le temps que l’apprenant va prendre pour suivre la formation ou l’information.

ATAWAD (Anytime, anywhere, any device)

On évolue aujourd’hui dans des entreprises qui sont dans un environnement dit VUCA (volatile, incertain, complexe et ambigu) imposant une certaine agilité. Et la formation à distance n’y échappe pas, surtout quand elle est destinée aux salariés. 

Les formations courtes ont donc le vent en poupe puisqu’elles peuvent être consommées à chaque moment de la journée, n’importe où et sur plusieurs supports (tablettes, ordinateurs, téléphones). Mais surtout, elles s’adaptent à nos nouvelles manières de travailler en entreprises puisqu’elles s’insèrent parfaitement à la vie quotidienne du salarié sans le contraindre. Celui-ci peut par exemple suivre une formation à l’heure du déjeuner pendant 5 -10 mins puis reprendre son travail.

Enfin, cette tendance de micro-learning a un avantage certain : elle permet de lisser la “courbe de l’oubli”. 

La « courbe de l’oubli » est un concept inventé par Hermann Ebbinghaus en 1885. Il est simple : un salarié qui suit une formation a tendance à oublier tous ses acquis petit à petit. Pour éviter cet oubli involontaire, il est nécessaire de répéter et de répéter la formation ou de pratiquer. Le micro learning est donc une technique pour que le salarié soit plus enclin à revoir la formation puisqu’elle ne prend pas beaucoup de son temps. C’est une “piqûre” d’information à portée de main.

Mais… les inconvénients ?

Bien sûr, suivant votre projet, le micro learning n’est pas forcément efficace. Par exemple, si votre formation demande une certaine concentration de la part de l’apprenant, il peut être risqué de choisir cette méthode sachant que le salarié aura tendance à consommer puis passer à autre chose rapidement. 

Et si vous souhaitez faire une formation longue, il serait plus judicieux de faire des modules avec un parcours adapté. Le microlearning a un schéma simple : une question = une réponse. 

Pour la personne qui crée le contenu, il peut être difficile de placer toutes les informations qu’elle veut transmettre en quelques minutes. C’est un exercice périlleux qui demande beaucoup de préparation en amont… Le gain de temps n’est donc pas du côté du créateur mais il en fait gagner à l’apprenant. On se concentre donc dans le “need to know” (ce que l’apprenant a besoin de savoir) et non le “nice to know” (ce qui est sympa à partager avec les apprenants).

Et si je veux créer une vidéo en micro learning, que dois-je faire ?

Soit vous pouvez faire appel à une agence, soit vous le faites vous-même. 

Dans tous les cas, voici quelques astuces utiles :

  • il est important d’évaluer les connaissances si cette formation demande une application par la suite,
  • un mix entre les différents supports est toujours plus apprécié : jeux, vidéos, tests…
  • faites en sorte que le salarié pratique par la suite pour ne pas perdre les acquis ou bien incitez-le à revisionner les vidéos,
  • une bonne communication pour mettre en avant ces projets, se fait en amont.

Cette liste non exhaustive est à compléter selon vos besoins. 

Maintenant que vous en savez plus sur le micro-learning, vous pouvez passer à l’action ! Si vous souhaitez faire appel à une agence pour vous aider à créer votre projet de formation digital learning, contactez-nous ! 

Ces articles pourraient vous intéresser