Comment le digital learning fait évoluer l’école ?

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Le digital, depuis déjà un certain nombre d’années, est omniprésent dans nos vies, et joue notamment un rôle important dans le domaine de la formation. L’école, de la maternelle au lycée, n’est pas en reste : on parle d’ailleurs désormais d’école numérique. Tout a commencé avec la mise en place des premières salles informatiques. Ensuite, différents outils, comme les tableaux numériques, ont progressivement été incorporés aux salles de classe. La digitalisation de l’école a pris un nouveau tournant en 2020 lors de la crise sanitaire qui a contraint de nombreux enfants à travailler à distance de leurs enseignants : la démocratisation des pratiques numériques dans l’enseignement est alors devenue inéluctable. Qu’est-ce que cette nouvelle ère a changé pour les élèves et leurs professeurs ? L’école a-t-elle été profondément remaniée dans son essence, ou les outils numériques ont-ils simplement facilité certains processus ? Quelques éléments d’éclaircissement.
nell_digital_learning

Qu’est-ce que le digital learning à l’école ?

Le digital learning à l’école ne se limite pas, comme on pourrait l’imaginer vu de l’extérieur, à l’utilisation d’un tableau interactif au lieu du traditionnel tableau noir, et à l’installation d’ordinateurs dans les salles de classe. Le numérique, en effet, s’intègre dans une nouvelle approche globale de l’enseignement visant à favoriser la réussite scolaire et à développer l’autonomie des élèves. En plus de sa fonction facilitatrice dans la transmission des savoirs (qui devient par la même plus ludique et interactive, par exemple grâce aux serious games), il a aussi un rôle à jouer dans l’accompagnement des élèves et la communication de tous les acteurs qui ont un lien avec l’école (élèves, parents, professeurs). L’Espace Numérique de Travail (ENT), notamment, remplace désormais les carnets de correspondance ou de liaison et constitue une source d’informations sur la vie de l’établissement.

Enfin, digitaliser l’école, c’est préparer concrètement les enfants à être pleinement opérationnels dans leur future vie professionnelle, et leur apprendre à avoir un usage raisonnable et responsable des outils et services numériques, comme nous le verrons plus loin dans cet article.

L’immersion grâce au digital

Comme c’est le cas pour la formation des adultes, l’utilisation du numérique en classe permet de mieux capter l’attention des élèves et de les immerger au maximum dans les cours qui leur sont dispensés. Leur attention, leur concentration, et par conséquent leur mémorisation sont ainsi améliorées. Le recours à des simulations immersives (réalité augmentée ou réalité virtuelle), de plus en plus fréquent à l’école, permet en outre aux élèves de vivre des expériences à partir de situations authentiques, ce qui est particulièrement prometteur pour l’apprentissage par compétences.

Le partage du savoir amélioré

La digitalisation de l’enseignement modifie la manière de transmettre les savoirs. Les enseignants, en effet, ne sont plus simplement là pour exposer des connaissances empiriques. La pédagogie s’enrichit par la technologie qui permet la réalisation de nouvelles activités. Le champ des possibles, ainsi, est considérablement augmenté. Le numérique, par ailleurs, renforce une intelligence, une mémoire et des compétences collectives : le travail collaboratif, indispensable dans la vie professionnelle, est ainsi davantage enseigné, et avec une meilleure efficience.

Enfin, les professeurs ont désormais la possibilité d’améliorer leur efficacité pédagogique, par exemple en enregistrant les cours d’une année sur l’autre, ou encore en travaillant dessus sur un PC ou un écran interactif sans problèmes de compatibilité.

Des solutions d’apprentissage et d’accompagnement plus inclusives

L’un des enjeux principaux du recours au numérique à l’école est de rendre les enseignements plus inclusifs : faciliter l’apprentissage pour les élèves en difficulté ou en situation de handicap (utiliser un logiciel de traitement de textes aide par exemple les élèves dyspraxiques qui ne parviennent pas à écrire à la main) et contribuer à l’éducation au numérique pour ceux qui n’y ont pas accès chez eux. De manière générale, le digital learning est un bon moyen de mettre en place des situations d’apprentissage et un accompagnement les plus adaptés possibles aux besoins de chaque élève.

Une meilleure préparation au monde du travail

Le monde du travail est aujourd’hui en grande partie régi par le numérique et nécessite l’acquisition d’un certain nombre de savoir-faire. Les enseignements portant spécifiquement sur le numérique et sur l’informatique, qui aboutissent à l’obtention de différents certificats, contribuent au développement chez les élèves de compétences clés nécessaires à leur bonne intégration à ce monde professionnel : compétences techniques sur le plan informatique, d’une part, mais aussi créativité, autonomie et capacité à travailler en groupe ou à mener à bien un projet.

Comme nous l’avons vu précédemment, il est important de souligner également que la maîtrise de ces compétences est nécessaire pour permettre un usage mesuré des outils numériques, en prenant conscience des dangers qu’ils peuvent aussi représenter.

Ces articles pourraient vous intéresser