Écrire pour tous : le BA-BA du FALC

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
L’écriture Facile à Lire et à Comprendre (FALC) est une méthode d’adaptation des textes écrits en langage courant en langage universel compréhensible par tous. Elle s’adresse notamment aux personnes en situation de handicap intellectuel, mais pas seulement. Les seniors, les jeunes enfants, les personnes dyslexiques sont également concernées. L’Unapei publie un document rassemblant l’ensemble des règles européennes en matière d’accessibilité des informations écrites, audiovisuelles et numériques. Nell Museum a résumé pour vous les principales règles d’écriture et de mise en page à adopter dès à présent pour permettre à vos écrits (papiers et numériques) d’être mieux compris.
les règles du FALC

Connaître son public

Avant d’adapter vos contenus, il est nécessaire de vous documenter sur les profils et les besoins de vos futurs usagers.

  • Choisissiez un medium adapté pour présenter vos informations.

Pour certains publics, le format audio ou vidéo par exemple sera plus adapté que le format écrit.

  • Utilisez un niveau de langage adapté.

Évitez, par exemple, d’employer un langage destiné à des enfants lorsque vous vous adressez à des adultes.

  • Impliquez des personnes handicapées dans l’écriture des contenus.

Des personnes-ressources Établissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT) peuvent vous accompagner à tout moment dans la rédaction pour assurer la lisibilité des informations.

Hiérarchiser l’information

  • Adressez vous à vos interlocuteurs directement : utilisez « vous » ou « tu ».
  • Faites attention à l’utilisation des pronoms « lui », « il », « elle ». Vérifiez que la personne ou la chose évoquée par le pronom est clairement identifiable.
  • Évitez les caractères spéciaux (&, <, §) et les abréviations (par ex., etc.)

Adopter une mise en page claire

  • Utilisez un format facile à lire et à imprimer (A4 ou A5).
  • Attention à la taille de vos documents et de vos textes.

Préférez par exemple 3 petits livrets à un livret de 100 pages.

  • Utilisez une police lisible et de taille suffisamment large.

Évitez absolument :

  • Les polices à empattement
  • Les polices trop serrées,
  • Les polices trop claires
  • Les polices avec des effets particuliers (comme de l’ombré)
  • L’écriture italique
  • Les mots entiers en majuscules
  • Les textes soulignés
  • L’écriture en couleurs
  • N’utilisez qu’un seul type d’écriture dans votre texte
  • Alignez le texte à gauche. Ne justifiez jamais votre texte, les espaces risquant de le rendre illisible.
  • Commencez une nouvelle phrase sur une nouvelle ligne. Lorsque c’est possible 1 phrase devrait tenir sur 1 ligne.

Si vous devez l’écrire sur 2 lignes, coupez la phrase à l’endroit où vous feriez une pause lorsque vous lisez à voix haute.

  • Laissez des espaces importants entre les paragraphes

Illustrer les idées

  • Pour faciliter la compréhension du texte, utilisez des images pour le décrire :
    • Des photographies
    • Des dessins
    • Des pictogrammes
  • Utilisez des images claires, très simples, très peu chargées.
  • Placez l’image à côté du texte qu’elle est censée expliquer.
  • Utilisez la même image pour décrire la même chose dans tout votre document

Évaluer soi-même son texte

L’Unapei met à disposition une liste de vérification pour tester soi-même la conformité des textes aux exigences FALC.

Cette liste est disponible en ligne ici

Montrer qu’il s’agit d’un document facile à lire

Pour signifier qu’il s’agit d’un document FALC, n’oubliez pas de placer un symbole facile-à-lire sur la couverture de votre document. Par exemple :

falc facile à lire et à comprendre symbole

Ces articles pourraient vous intéresser