Enfants, musées et jeux numériques : Des outils pédagogiques incontournables

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
La médiation culturelle à destination des enfants s’est considérablement enrichie avec l’arrivée des technologies numériques. Ces outils, souvent tactiles, riches en stimuli visuels et sonores, interactifs, sont un excellent support de jeux éducatifs. Il existe un large champ de possibilités pour imaginer un scénario de jeu adapté à la fois à l’âge de ces publics et au discours scientifique proposé.
apprentissage enfant musée

Le rôle du jeu dans l’apprentissage

En plus d’être divertissant et source de plaisir, le jeu a pour rôle d’aider l’enfant à donner du sens au monde qui l’entoure. En sollicitant ses capacités motrices, sensorielles et intellectuelles, il se rend essentiel au développement de l’enfant. Dans le cadre d’une activité à plusieurs, les jeunes joueurs apprennent aussi à communiquer, s’écouter et développer leur créativité.

Des jeux adaptés à toutes les tranches d’âge

Pour concevoir une activité numérique ludique et pédagogique, il est plus que nécessaire d’adapter le game design au public visé. En effet, le fonctionnement cognitif de l’enfant évolue avec son âge. 

  • De 2 à 6 ans

Fonctionnement cognitif. L’enfant acquiert le langage et il commence à saisir des images symboliques (imaginer un objet ou une personne en son absence). Il perçoit plus facilement les détails que les vues d’ensemble. Ses facultés de mémorisation sont très bonnes, même pour des mots complexes ; mais il oublie facilement, d’où l’intérêt de répéter. Il a du mal à rester concentré plus de 15 minutes, il faut donc régulièrement le stimuler et varier les activités.

Activités ludiques adaptées. Il n’est pas forcément judicieux de mettre une tablette tactile entre les mains des tout-petits, à moins de s’exposer à des dégâts matériels ! Ils seront plus à l’aise avec des expériences partagées avec un adulte (un parent, un professeur, un médiateur). Cette tranche d’âge étant particulièrement réceptive aux stimuli émotionnels, les contes et légendes rencontrent beaucoup de succès. Pour enrichir l’expérience du conte, pourquoi ne pas enrichir le récit par des dispositifs sonores et/ou lumineux ?

  • De 6 à 10 ans

Fonctionnement cognitif. L’enfant prend de plus en plus conscience du monde extérieur et tente de le décrypter. Il développe des facultés exceptionnelles d’observation. Il acquiert ainsi le concept de la différence, de l’évolution, des contraires, etc. L’imagination de ces enfants se développe et s’enrichit de tout ce qu’ils absorbent au cours de leur initiation. 

Activités ludiques adaptées. Grâce à son sens d’observation et d’analyse, le jeune visiteur est capable de se concentrer sur des détails. Les jeux des « Sept différences », les « Avant / Après » sont donc des activités ludiques tout à fait adaptées. Puisqu’ils saisissent la notion d’évolution, on peut également les initier à des outils pédagogiques tels que des frises chronologiques à compléter, des évènements à ranger dans le bon ordre… Classer des éléments entre eux est aussi un game design Enfin, ne pas négliger leurs capacités à imaginer : on peut leur proposer d’écrire la suite d’une histoire, de décrire la vie quotidienne d’un personnage, de compléter un dessin, etc.

  • A partir de 10 ans

Fonctionnement cognitif. Dès 10 ans l’enfant est capable de produire des hypothèses et de tirer des conclusions. L’expérimentation devient une étape primordiale dans l’étude du monde. Il n’a pas de difficulté à conceptualiser, inverser, imaginer : les expériences scientifiques sont un terrain de jeu infini !

Activités ludiques adaptées. Manipuler, construire des expériences, tester, échouer, recommencer sont des activités tout à fait indiquées pour cette tranche d’âge. On peut proposer à des enfants des mises en situations : se mettre dans la peau d’un archéologue par exemple, à travers un scénario sur tablette tactile qui l’invite à enquêter tout au long du parcours de visite. Trouver un objet « perdu » ; retrouver son époque, son propriétaire ; le comparer avec d’autres dans la même vitrine ; restaurer une céramique en utilisant les bons outils, etc. C’est précisément l’occasion de leur faire suivre un raisonnement à hauteur scientifique : constater, émettre des hypothèses, les éprouver face à la réalité, puis tester le contraire, etc. De plus le support tactile autorise la manipulation, ce qui enrichit l’expérience globale.

Des outils numériques pour mettre les objets en valeur

Les outils numériques destinés aux enfants sont conçus dans un but de valorisation de ce qui les entoure. Le jeu sur tablette n’est pas une fin en soi. Il sert à orienter le regard du jeune utilisateur sur l’œuvre, l’architecture, le concept scientifique, etc. C’est pourquoi les concepteurs de ces jeux pour enfants ménagent des « pauses » dans les scénarios de manière à les inviter à regarder ce qui les entoure. Le jeu numérique permet ainsi de leur faire vivre une première expérience du musée, associée au plaisir. N’oublions pas que ces enfants sont les visiteurs adultes de demain !

Ces articles pourraient vous intéresser