Les grands types de serious games

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Un serious game, « jeu sérieux », est un type d’application informatique aujourd’hui très répandu, et notamment utilisé dans le domaine de la formation. Comme l’explique Julian Alvarez, professeur à l’université de Lille 1, dans sa thèse soutenue en 2007, le serious game a pour objectif « de combiner à la fois des aspects sérieux (serious) tels, de manière non exhaustive, l’enseignement, l’apprentissage, la communication, ou encore l’information, avec des ressorts ludiques issus du jeu vidéo (game) ». Il existe différents types de serious games que nous vous proposons de présenter dans cet article.
nell_scribing

Les catégories de serious games selon Alvarez et Djaouti

Julian Alvarez, évoqué ci-dessus, et Damien Djaouti, enseignant-chercheur en informatique, sont les auteurs d’un ouvrage intitulé Introduction au Serious Game, paru en 2010. Ils y proposent notamment une classification des jeux sérieux. Selon eux, il en existe 5 grands types :

  • Le jeu publicitaire (ou « advergame »)

Le but d’un advergame est de promouvoir un produit ou l’image d’une marque qui y sont mis en scène et bénéficient donc d’une bonne exposition publicitaire. Le jeu peut aussi simplement mettre en lumière les caractéristiques ou avantages du produit ou de la marque. Si l’advergame fait le buzz, et dépasse la cible de la marque, l’impact peut être immense.

Exemple d’advergame : la marque M&M’s a conçu un jeu en ligne mettant en scène ses petites boules chocolatées qui y sont personnifiées. Il en existe même une version pour Playstation intitulée Shell Shocked.

  • Le jeu ludo-éducatif (« edugame » à l’école ou « edutainment » en entreprise)

Ce type de jeu a pour objectif premier la transmission de savoirs et il est donc particulièrement prisé en formation. Il s’agit d’une forme de divertissement conçue pour éduquer ou former tout en amusant.

Exemple d’edugame : Olympe est un jeu destiné aux étudiants du secondaire pour les familiariser aux droits juridiques et/ou sociaux qui les concernent.

  • L’Edumarket game

On peut le définir comme un jeu « pédago-mercatique » : il adopte une approche éducative pour sensibiliser les utilisateurs à certaines problématiques sociales, environnementales ou humanitaires, notamment.

Exemple d’Edumarket game : Food Force est un jeu de stratégie conçu à l’initiative du programme alimentaire mondial de l’ONU et dont l’objectif est d’aider une population victime d’une catastrophe naturelle à lutter contre la faim.

  • Le jeu d’entraînement et de simulation

Ce type de jeu permet de reproduire virtuellement des activités réelles. Grâce aux possibilités qu’octroie la simulation, il est très utilisé dans de nombreux domaines, dont la défense, la médecine et l’aviation.

Exemple de jeu d’entraînement/de simulation : Pulse!! est un serious game en 3D destiné à apprendre les techniques de soins d’urgence. Il permet donc notamment aux futurs professionnels de la santé de se former par simulation en ayant pour patient un mannequin virtuel très réaliste.

  • Le jeu engagé (« political game »)

Il a souvent pour objectif de dénoncer des problèmes d’ordre politique ou géopolitique. Il peut également défendre une cause ou dénoncer un abus.

Exemple de political game : Mac Donald Vidéogame est un jeu en ligne qui parodie certaines pratiques de ce géant du fastfood. Le joueur est à la tête de la firme et peut nourrir des animaux avec des céréales génétiquement modifiées, ou encore corrompre les politiciens.

Autres catégories de serious games en formation

La classification proposée par Alvarez et Djaouti est représentative, même elle n’est pas exhaustive, car le genre du serious game ne cesse de s’enrichir au fur et à mesure des avancées technologiques et de la tendance de plus en plus en vogue, et ce quel que soit le domaine, à recourir au jeu pour toucher le public.

En formation, on peut notamment se servir d’« exerciseurs », logiciels générateurs d’exercices interactifs et auto-correctifs utilisés principalement dans le cadre des enseignements scolaires. Il existe aussi une catégorie de serious games qui englobe tout ce qui a trait à la recherche et au savoir scientifique. Parmi ces jeux, on peut citer le célèbre Phylo qui permet de résoudre de façon participative des problèmes de séquencement d’ADN. À noter que les serious games sont aussi de plus en plus fréquemment utilisés en entreprise, dans le but de former et de sensibiliser les collaborateurs à des problématiques diverses et sous une forme plus ludique que les formations classiques.

Nell & Associés, agence de formation digitale certifiée Qualiopi, vous propose ces formations qui pourraient vous intéresser:

Ces articles pourraient vous intéresser