Quelles sont les raisons qui peuvent vous pousser à digitaliser vos formations ?

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Avez-vous déjà pensé digitaliser vos formations ? Oui ? C’est un bon départ, mais encore faut-il le faire pour les bonnes raisons. Quels sont les arguments qui peuvent vous pousser à vous lancer dans le digital learning ?
formation digital learning

Avant de vous lancer, posez-vous les bonnes questions...

Avant de se lancer dans le digital learning, il est nécessaire de se poser les bonnes questions.

Pourquoi doit-on y aller ? Les entreprises s’engagent dans la digitalisation de leurs formations pour plusieurs raisons : quand elles constatent que les dispositifs de formation ne suscitent plus l’engagement des apprenants, celui des plus jeunes notamment. Ou bien lorsqu’elles doivent réduire le temps consacré à la formation et accroître son efficacité. Ou tout simplement pour éviter de  déplacer les apprenants jusqu’aux centres de formation et réduire ainsi les coûts et le temps perdu en transport. Ou bien encore parce que le sujet est lié au digital et qu’il convient mieux de former au digital avec le digital.

Pourquoi veut-on y aller ? au-delà de la réduction des coûts ou de la recherche de l’accroissement de l’engagement des salariés, d’autres sources de motivations peuvent apparaître : apporter la formation en juste-à-temps, et juste-assez…, ou pour faire monter en compétences son équipe de formateurs et mieux satisfaire les apprenants.

Ces questions vous aideront à définir vos réels objectifs et vos motivations profondes.

A présent, nous allons approfondir les principaux points qui peuvent vous inciter à vous lancer dans le digital learning : le besoin de se digitaliser davantage, les coûts et l’engagement des apprenants.

Accompagner la digitalisation de l’entreprise

Aujourd’hui, nous parlons de plus en plus d’entreprises apprenantes, surtout à l’ère digitale. Qu’est-ce que cela signifie ? Tout simplement, une entreprise apprenante est en constante évolution et engage ses collaborateurs dans cette démarche d’apprendre pour se renouveler et s’adapter. La formation joue un rôle central.

Or, la vitesse de ces transformations est parfois très rapide et/ou engage une partie importante des salariés. La formation en salle ne peut répondre à cette accélération et à cette démultiplication. C’est pourquoi le digital learning est très présent au sein des entreprises apprenantes, et cela depuis de nombreuses années.

Certains services, entièrement digitalisés, sont d’ailleurs plus favorables aux formations digital learning qui font directement écho à leurs pratiques. D’autres, moins enclins aux changements, ont besoin de comprendre les bénéfices que peut représenter le digital learning pour leur l’entreprise  et l’intérêt que cela peut représenter pour leur propre évolution professionnelle

Réduire les coûts

Une formation en présentiel comporte de nombreuses dépenses : frais de transports, location éventuelle de la salle, formateur dédié, commodités si la formation est externe à l’entreprise… Et les sessions de formation rassemble rarement plus de 12 participants.

Le digital learning permet, au contraire, de former une masse importante de salariés, en mode synchrone ou asynchrone. La création et la diffusion des supports représentent certes un coût, mais il peut être amorti sur plusieurs années et auprès d’un nombre conséquent d’apprenants – d’autant plus si on localise la formation auprès de différents pays. Dans le cadre de dispositifs de formation visant plusieurs milliers d’apprenants, le coût par apprenant d’une formation en digital learning est très faible en comparaison avec le coût par apprenant d’une formation en salle. 

Cependant, selon vos enjeux et les objectifs à atteindre, un dispositif de formation 100% présentiel, mixte ou 100% digital sera plus approprié. Le coût n’est donc pas le seul facteur qui peut déterminer votre besoin.

Accroître l'engagement des apprenants

Grâce aux différentes modalités qu’offre aujourd’hui le digital learning, la formation s’adapte à l’apprenant, en offrant une personnalisation de plus en plus poussée. L’IA ouvre d’ailleurs des perspectives nouvelles en termes d’individualisation. Mais le graal de  la plupart des formateurs et des responsables formation, c’est l’engagement des apprenants : comment retenir leur attention ? Comment s’assurer qu’ils iront jusqu’au terme de leur parcours, ou de leur MOOC ? Comment éviter qu’ils décrochent ?

Plusieurs moyens sont possibles. On parle depuis plusieurs années de gamification. Il s’agit d’utiliser les leviers du jeu dans le cadre des formations. Apprendre en jouant en entreprise, c’est possible ! Grâce aux quiz, serious game, learning games et autres jeux en ligne, l’apprenant teste ses connaissances, simule, échange, mémorise à force de répétions et tout cela sans s’en apercevoir.

Le storytelling, l’art de la narration et de la construction de fil conducteur, est aussi de plus en plus appliqué dans le domaine de la formation. Avec un bon storytelling, l’apprenant est emporté par l’histoire qui lui rappelle son quotidien et ses préoccupations et joue sur ses émotions. Il trouve alors plus d’intérêt à suivre la formation.

Pour conclure, formation en présentiel et digital learning : à combiner sans modération ! - dès que cela sera de nouveau possible

Il y aura un avant et un après COVID pour la formation aussi… Alors que la formation en présentiel conservait une place importante et que les dispositifs en blended learning étaient très répandus, avec le confinement, les formations se sont redéployées en full digital, en recréant souvent les conditions du présentiel à distance, via les classes virtuelles. Ce contexte particulier contribue à l’accélération accrue des formations en digital learning.

Ces articles pourraient vous intéresser