Accompagner les apprenants d’une formation

De nos jours, les formateurs ne sont plus seulement chargés de transmettre des enseignements : leurs compétences doivent également couvrir la notion d’accompagnement. Celle-ci s’inscrit dans une relation d’aide dans la proximité et la durée. Les formateurs-accompagnants font figure de facilitateurs de projets, mettant à la disposition des apprenants (les « accompagnés ») des ressources ainsi que leurs propres compétences pour assurer le succès de l’action de formation. Cet article se propose de décrire les avantages de l’accompagnement en formation, et la façon dont il se matérialise.
nell_accompagner_apprenant

Pourquoi accompagner les apprenants d’une formation ?

Si l’accompagnement d’un enfant, entre très peu autonome, semble indispensable durant son cursus scolaire, on peut se poser la question de l’utilité de l’accompagnement des adultes en formation. La plupart d’entre eux ne sont-ils pas aptes à se débrouiller seuls, surtout dans le contexte d’une formation qualitative ?
En réalité, l’accompagnement des apprenants, quel que soit leur niveau et leur degré d’engagement, constitue toujours une plus-value et leur permet de progresser plus rapidement. Ils sont alors plus nombreux à atteindre l’objectif initial. Outre l’aspect purement pratique, pour l’apprenant en difficulté, d’avoir à sa disposition une aide solide et individualisée, un bon accompagnent présente pour tous les profils de multiples avantages.

  • Donner du sens : le fait de pouvoir approfondir les contenus de la formation avec un expert du sujet, d’être renseigné sur certains points d’intérêt, donne corps à la formation, au sujet abordé, qui devient moins formel.
  • Motiver et engager : un bon accompagnement est vecteur de motivation chez l’apprenant qui se sent pris en considération à titre individuel. Il est poussé à l’action et apprend de ses erreurs qui ne sont que des tremplins pour avancer.
  • Remettre de l’humain dans les formations à distance : dans une formation e-learning, uniquement à distance, l’apprenant se sent souvent seul, ce qui peut être source de découragement. Le fait de pouvoir être en contact direct avec une autre personne, détentrice de compétences utiles, est un moyen efficace de minorer ce sentiment de solitude et le risque de décrochage.
  • Accompagner vers l’autonomisation : un suivi efficace apporte des éléments concrets pour permettre la progression et l’autonomisation de l’apprenant qui sera aussi capable de s’auto-évaluer.

Différents types d’accompagnement en formation

Le tutorat personnalisé (ou l’e-tutorat)

Le tutorat est un enseignement flexible et individualisé souvent proposé en accompagnement d’une formation. Le tuteur est le médiateur entre les apprenants et le dispositif de formation. Il peut intervenir à trois niveaux – pédagogique, méthodologique et social – de façon synchrone et asynchrone, selon les moyens de communication employés. Dans le cadre d’une formation digitale, on parle d’e-tutorat. Ce tutorat numérique, mis en place à l’échelle collective ou individuelle, permet de remédier au caractère solitaire du e-learning qui nécessite une grande autonomie de la part des apprenants, avec un risque d’abandon globalement élevé.

Les permanences

Les permanences sont des créneaux horaires où le formateur se met à la disposition des apprenants (en présentiel ou en visioconférence, selon le type de formation). Ceux-ci peuvent alors le questionner, lui faire part des problèmes éventuels qu’ils rencontrent ou encore éclaircir les points qui les freinent. Cet accompagnement, facile mettre en place, peut constituer une aide précieuse pour les apprenants.

Le Coaching

Le coaching a lieu la plupart du temps en visioconférence. Il se déploie sous la forme de rendez-vous généralement fixés à la fin des modules qui permettent de faire un point sur l’avancement de chacun. Dans le cas d’un coaching individuel, l’apprenant est suivi et conseillé, ce qui permet de renforcer son engagement. Lorsque le coaching est collectif, il consolide les liens et l’entraide entre les apprenants qui prennent conscience qu’ils ne sont pas les seuls à rencontrer des difficultés qui, d’ailleurs, sont parfois les mêmes.

Les échanges par mail ou par messages

Un nombre croissant de formateurs utilisent des applications comme WhatsApp pour accompagner les apprenants auxquels ils peuvent à la fois envoyer des informations groupées rapidement et facilement, mais aussi répondre à d’éventuelles interrogations de manière individuelle. Ce mode d’échanges a tendance à renforcer la proximité entre le formateur et son groupe. Les mails demeurent également un canal déchange plébiscité, et parfois préféré pour son aspect moins intrusif.

Ces articles pourraient vous intéresser