Enregistrer une voix off pour e-learning

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
La voix off est un procédé narratif utilisé dans certains films, en soutien à l’image. Les formations e-learning en sont souvent dotées, à la fois dans les vidéos pédagogiques, mais aussi tout simplement pour guider l’apprenant dans sa navigation au sein des différents modules. Il s’agit en effet d’un moyen de rendre le message plus facile à assimiler et plus agréable pour l’utilisateur qui n’a pas à s’appuyer uniquement sur un sens (la vue) pour comprendre et mémoriser les cours. Sa charge cognitive, ainsi, est réduite. Mais pour qu’elle ait véritablement un impact positif, la voix off doit être qualitative, ce qui nécessite notamment qu’elle soit enregistrée dans des conditions optimales. Voici quelques astuces pour réussir votre session d’enregistrement !
nell_enregistrer_voix_off_elearning

Bien préparer le script de la voix off

Pour faciliter l’enregistrement et permettre à la personne dont la voix est captée (s’il ne s’agit pas d’une voix de synthèse) de pouvoir se concentrer en priorité sur sa voix et son jeu d’acteur, il est primordial d’avoir préalablement bien préparé son script. Il est recommandé de le présenter sous forme de tableau où sont indiqués, en plus du texte à enregistrer, l’endroit où le clip sonore doit s’insérer et des consignes à destination du narrateur (prononciation, indications d’interprétation, rythme souhaité…). Le style employé dans le texte, même s’il traduit un contenu sérieux, ne doit pas être trop soutenu. On conseille d’avoir recours à des tournures de phrases simples et courtes, avec des transitions soignées et une ponctuation autorisant les pauses dans la narration. Pour vous assurer que le script passe bien à l’oral, n’hésitez pas à le lire plusieurs fois à voix haute, pour vous-même et, idéalement, devant une personne tierce, avant de l’enregistrer.

Le choix du type de voix off

En ce qui concerne le choix de la voix, trois possibilités s’offrent à vous : vous pouvez faire appel à l’expertise d’un speaker professionnel, enregistrer votre propre voix – ou celle qu’un de vos collègues ou proches – ou enfin vous tourner vers une voix de synthèse. Tout dépend du type de formation, de la cible visée et de votre budget.

Comédien professionnel

Faire appel à un professionnel constitue généralement l’assurance d’un résultat qualitatif, d’une part parce que, fort de son expérience dans le domaine, il saura bien incarner le script que vous lui aurez fourni, avec une voix agréable d’écoute et une diction impeccable, et d’autre part parce que l’enregistrement sera opéré avec du matériel de qualité (qu’il s’agisse de celui du comédien ou de celui d’un studio). Il s’agit cependant de la solution la plus onéreuse.

Voix de synthèse

Des voix synthétiques sont disponibles en ligne (par exemple sur Read Speaker ou sur Natural Reader). Il est généralement possible de choisir parmi un échantillon de voix différentes, masculines ou féminines. Mais attention : si ces voix sont de plus en plus réalistes, elles peuvent malgré tout quelque peu déshumaniser votre contenu et être globalement moins attrayantes à l’oreille.

Votre propre voix

Une dernière solution consiste à utiliser votre propre voix, ou celle d’un de vos proches : une façon de gagner du temps et d’économiser sur votre budget. Veillez à utiliser du matériel de qualité et à faire écouter le résultat à des tiers avant de l’intégrer à vos modules : une voix-off mal enregistrée, avec par exemple un mauvais débit de voix ou des bruits parasites, risque de détourner l’attention des apprenants qui ne se soucieront plus du contenu en lui-même.

Soigner l’enregistrement

Pour un résultat de qualité, il est préconisé :

  • D’utiliser toujours le même matériel pour tous les enregistrements d’une même formation (même salle, mêmes micros, mêmes paramètres) ;
  • De réduire les bruits d’ambiance. Dans un studio professionnel, ce problème se pose moins, mais si vous enregistrez depuis chez vous, il faudra redoubler de vigilance ;
  • D’enregistrer tous les scripts en une seule session (le son d’une voix peut varier d’un jour à l’autre) ;
  • Une fois l’enregistrement terminé, d’écouter le résultat avec un casque, qui permettra de mieux entendre toutes les subtilités.

Musique et effets sonores

En plus du commentaire lu, il est possible d’ajouter de la musique et des effets sonores dans ses modules ou ses vidéos. La musique peut aider les apprenants à s’immerger pleinement dans cet environnement d’apprentissage, et les effets sonores rendent les scénarios pédagogiques particulièrement réalistes et peuvent même y ajouter une touche d’humour. Il existe de nombreuses pistes sonores, qu’elles soient musicales ou non, libres de droits, que vous pouvez utiliser à cet effet. Il convient toutefois d’en user avec parcimonie : si votre audio est présent de manière permanente, il peut s’avérer distrayant et donc avoir l’effet inverse de ce que vous escomptiez.

Ces articles pourraient vous intéresser