Comprendre et gérer ses émotions – Les tête-à-tête de Nell

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
L'épidémie du COVID-19 nous incite à nous interroger sur le monde d'après. Avec nos consultants, issus de domaines variés, nous souhaitons partager nos réflexions et vous aider à inventer la suite. C’est pourquoi nous lançons « Les tête-à-tête de Nell ». Nous y aborderons en quelques minutes un sujet qui nous tient à cœur. Notre première saison est consacrée au développement personnel et au management. Sandrine Popovitch, coach en management et développement personnel, vous donne ses conseils pour comprendre et gérer vos émotions.
comprendre et gérer ses émotions

L'intelligence émotionnelle

Aujourd’hui, on voulait vous parler d’un sujet qui nous passionne, celui de l’intelligence émotionnelle et des émotions.

En sachant que dans le monde l’entreprise, on a souvent tendance à opposer raison et émotions. On pense qu’exprimer, ou laisser apparaître nos émotions, fait de nous des êtres fragiles. Or, c’est loin d’être le cas.

Si aujourd’hui lors du confinement vous avez eu l’impression de vivre des émotions, par moments un peu compliquées, d’être envahi par des émotions que vous vouliez réprimer ou faire disparaître et que vous trouviez que c’était compliqué, cette petite vidéo est pour vous.

Elle a pour but de vous montrer et de dérouler avec vous un processus en quatre étapes, qui va vous aider dans la gestion des émotions.

Qu’est-ce qu’une émotion ?

Une émotion, c’est une réaction qui est : immédiate, totalement inconsciente et parfaitement subjective face à un stimulus. C’est soit une situation qu’on vit ou qu’on imagine, soit une pensée réelle ou imaginaire. Et, on ne peut absolument pas contrôler l’émotion quand elle arrive.

En revanche, on peut contrôler et apprendre à réguler les émotions que l’on vit notamment dans leur intensité.

Quelles sont les différentes émotions ?

Paul Ekman est un chercheur américain, spécialisé dans l’étude des émotions, qui a travaillé depuis plus de cinquante ans sur les émotions.

Il a identifié six émotions qui sont les émotions universelles qui existent dans tous les pays du monde. Elles sont dans toutes les cultures, les civilisations et existent depuis la nuit des temps.

Ces six émotions sont : la peur, la tristesse, la joie, la colère, la surprise et le dégoût.

On va se concentrer sur les quatre premières car ce sont les quatre émotions que l’on vit quasiment quotidiennement. Ces émotions sont utiles pour nous puisqu’elles nous avertissent d’un danger et/ou d’un besoin qui n’est pas satisfait.

Si on reprend les quatre premières émotions, les besoins sont :

  • La peur : besoin d’être rassuré et de se sentir protégé
  • La tristesse : besoin d’être réconforté
  • La joie : besoin de partager
  • La colère : besoin d’être respecté

A quoi sert l’intelligence émotionnelle ?

L’intelligence émotionnelle est présente pour nous apprendre deux choses : faire cohabiter la raison et l’émotion, pour les réconcilier et faire en sorte qu’elles puissent s’exprimer toutes les deux, main dans la main.

Le deuxième but, c’est de nous apprendre à identifier, comprendre et réguler nos émotions mais également à composer avec les émotions d’autrui.

Dans la société dans laquelle on vit, notamment professionnelle, c’est d’autant plus nécessaire d’apprendre à gérer nos émotions. Surtout lorsqu’on nous demande de travailler en intelligence collective.

Si on arrive à travailler sur son intelligence émotionnelle, on se sentira mieux mais on pourra travailler plus facilement avec les autres.

Quel est le processus pour gérer ses émotions ?

Le processus se fait en quatre étapes :

  1. Accueillir ses émotions : le but est d’accueillir sereinement son émotion sans la juger. Lorsqu’on est en triste, on a tendance à se dire : « oh non il ne faut pas que je pleure ». Alors que cela ne sert absolument à rien d’essayer de la refréner puisque l’émotion reste, voire grossit.
  2. Identifier les émotions qui arrivent : chose qui semble simple en apparence mais qui n’en est rien ! Parfois, on peut avoir plusieurs émotions qui se mélangent : colère et tristesse par exemple… Ce qui est important de faire, c’est d’identifier les émotions principales pour connaitre son besoin.
  3. Exprimer son émotion : c’est tout simple, on pose un mot sur notre émotion. En faisant cela, le cerveau cognitif, qui est celui du rationnel, va se mettre à fonctionner. Le cerveau émotionnel va ensuite se calmer. Par exemple, un enfant qui est très en colère va crier et taper des pieds. Si un adulte s’approche de lui et lui demande tout simplement « qu’est-ce qui te met en colère ? », sa colère va descendre en quelques minutes. Nommer son émotion est donc très important.
  4. Comprendre le besoin : nous l’avons vu plus-haut, chaque émotion est là pour exprimer un besoin. Un enfant qui pleure va automatiquement se diriger vers les bras de ses parents pour être réconforté. En tant qu’adulte, on oublie que chaque émotion traduit un besoin à satisfaire.

Enfin toutes les émotions, qu’elles soient agréables ou non, sont nécessaires. C’est des signaux que notre cerveau envoie pour notre bien-être. Ecoutez-les et exprimez-les !

 

 

On espère que cet aperçu vous a plu. N’hésitez à vous abonner à notre chaîne Youtube pour découvrir les autres vidéos de nos consultants !

Sandrine Popovitch, coach en management et développement personnel, vous donne ses conseils pour engager et motiver votre équipe.

Ces articles pourraient vous intéresser