Quelles sont les règles de l’accessibilité numérique ?

Qu'est-ce que l'accessibilité numérique ? L'accessibilité numérique, qui permet aux personnes en situation de handicap d'accéder aux contenus et services digitaux, doit répondre à des règles internationales, nationales et à des niveaux d'accessibilité bien définis.
Nell_blog_accessibilité numérique

L'accessibilité numérique, c'est quoi ?

Pour la Web Accessibility Initiative (W3C), l’accessibilité numérique signifie que les personnes en situation de handicap peuvent utiliser le Web. Plus précisément, qu’elles peuvent interagir avec le Web. L’accessibilité du Web comprend tous les handicaps visuels, auditifs, physiques, de parole, cognitifs et neurologiques. De plus, l’accessibilité numérique bénéficie aussi aux personnes âgées dont les capacités changent avec l’âge.

Le handicap concerne toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions ou d’un trouble de santé invalidant.

Les règles de l'accessibilité numérique : Le W3C et la norme internationale WCAG 2

La W3C (World Wide Web Consortium) est une instance internationale créée en 1994. C’est l’autorité des standards sur le Web. Dès 1996, cette instance constitue un groupe de travail, le WAI (Web Accessibility Initiative). Ses missions sont variées. D’abord, il vérifie l’accessibilité des technologies W3C. Ensuite, il produit des recommandations et contribuer aux développements d’outils. Enfin, il coordonne la recherche et le développement sur l’accessibilité.

La structure des WCAG 2.1

Les normes WCAG sont des bonnes pratiques facultatives mises en place par le W3C. Bien qu’elles ne sont pas obligatoires, les normes WCAG sont des indications importantes. Les WCAG (Web Content Accessibility Guidelines) sont composées de 4 grands principes : perception utilisablecompréhensiblerobuste.

D’abord, on entend par perceptible le fait de faciliter la perception visuelle et auditive du contenu en proposant des équivalents. Il faut créer un contenu qui puisse être présenté avec une mise en page simplifiée. Ensuite, le contenu doit être utilisable c’est-à-dire fonctionnel et adapté à tout type de clavier. Il faut laisser du temps à l’utilisateur pour naviguer et lire le contenu. L’interface et le contenu doivent être compréhensibles pour l’utilisateur grâce à des instructions claires. Enfin, le contenu doit être compatible avec des technologies d’assistance et donc être suffisamment robuste.

Les niveaux d'accessibilité numérique A, AA et AAA

De ces 4 grands principes découlent un ensemble de 61 critères de succès. Dedans, il y a trois niveaux : le simple A, le double A (niveau satisfaisant), le triple A (niveau amélioré).

Le double A est le niveau moyen, même le W3C soutient qu’il n’est pas toujours nécessaire d’atteindre le triple A. Toutefois, il faut savoir que le niveau recommandé par l’Union européenne est le niveau double A (AA). Le niveau de conformité A permet à de nombreuses personnes d’accéder aux contenus. Ce sont des techniques souvent faciles à mettre en place. Les critères du niveau AA sont un peu plus exigeants mais permettent à certains groupes supplémentaires d’accéder au contenu. Atteindre le niveau AAA peut être difficile et parfois coûteux à mettre en œuvre. Enfin, il ne concerne qu’un public très spécifique.

Par exemple, pour un niveau A, tous les contenus audio sont sous-titrés. Le niveau AA suppose que toutes les vidéos ont une audiodescription et le niveau AAA demande que tous les contenus soient accompagnés d’une version en langue des signes françaises.

Règle d'accessibilité numérique :
Le Référentiel général d’amélioration de l’accessibilité (RGAA)

Le RGAA 4.0 date de 2018 et représente le référentiel français pour appliquer la norme WCAG 2.1. La méthode technique du RGAA permet de vérifier qu’une page web est conforme aux critères de succès. Il est composé de trois documents dont un référentiel technique avec 133 critères, plus de 300 tests, un glossaire, des cas particuliers et une base de référence.

L’accessibilité numérique est régie par de nombreuses règles qui l’encadrent. Un contenu accessible aux personnes en situation de handicap moteur, mental, auditif et visuel doit répondre à un certain niveau d’accessibilité. Les concepteurs peuvent se référer au RGAA qui adapte les normes internationales.

N’hésitez pas à consulter nos autres articles sur notre blog.

Ces articles pourraient vous intéresser