Qu’est-ce que le digital learning ?

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
À l’ère du digital, notre rapport à l’enseignement et à la formation s’est modifié en profondeur. Les nouvelles technologies permettent à tous ceux qui le souhaitent, où qu’ils se trouvent, d’apprendre à leur rythme sur les sujets qui les passionnent ou qu’ils doivent maîtriser pour être professionnellement performants. Pour désigner cette méthode d’apprentissage relativement récente mais déjà très répandue, on utilise le terme anglais « digital learning » – l’apprentissage numérique. Si nous avons tous une idée plus ou moins aboutie de ce en quoi consiste le digital learning, nous pouvons facilement nous perdre dans le méandre des nouveaux mots et acronymes associés à l’usage des nouvelles technologies en formation. Alors que désigne exactement le digital learning et quels sont ses atouts ? Quelles modalités pédagogiques, quels outils regroupe ce mode d’apprentissage ? Le digital learning est-il synonyme d’e-learning ? Nous tâcherons ici de répondre à ces questions.
nell_digital_learning

Définition du digital learning

Le digital learning désigne l’ensemble des méthodes de formation qui s’appuient, de manière totale ou partielle, sur des outils numériques. Au contraire de ce que l’on appelait autrefois simplement « formation en ligne », il n’est désormais plus question d’avoir recours uniquement à un ordinateur, mais aussi à de nombreux autres supports comme les tablettes et les smartphones. Ainsi, le passage au digital learning correspond à une utilisation complète des outils du numérique au service de l’apprentissage.

Différentes modalités pédagogiques

  • Distanciel ou présentiel

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, le digital learning n’est pas uniquement utilisé pour la formation à distance. Si, en effet, il permet la mise à disposition de formations (ou plus simplement de modules ou d’exercices) auxquels l’apprenant peut accéder quand il le souhaite depuis son terminal numérique, il s’invite aussi au sein des formations en présentiel pour faciliter le partage de contenus et d’informations.


  • Mode synchrone ou asynchrone

Le digital learning peut tout autant s’inscrire dans un mode de fonctionnement synchrone, qui suppose que les apprenants participent en même temps à une session de formation (c’est le cas par exemple des webinars, des chats, ou encore des classes virtuelles) et dans un mode de fonctionnement asynchrone (e-learning, MOOC etc.)

Un grand nombre d’outils numériques

Le digital learning inclut aujourd’hui un grand nombre d’outils différents, dont voici quelques exemples.

E-learning : l’e-learning est souvent confondu avec le digital learning, mais il s’agit en réalité d’une de ses parties. Il s’agit d’un dispositif d’apprentissage faisant appel au digital, et qui fonctionne exclusivement à distance. Il offre donc la possibilité d’apprendre de façon ludique où l’on veut mais aussi quand on veut, et ce à moindre coût.

Classe virtuelle : elle a pour but de reproduire à distance les conditions d’une formation traditionnelle en salle. Comme nous l’avons vu plus haut, elle est donc synchrone, mais a lieu en distanciel, grâce à une application de vidéoconférence.

MOOC : un MOOC (ou Massive Open Online course) est un type de formation ouvert et à distance capable d’accueillir un grand nombre de participants. D’autres formats similaires existent, comme les COOC (Corporate Online Open Course) qui ciblent spécifiquement les salariés (et parfois d’autres acteurs de l’entreprise), ou encore les SPOC (Small Private Online Course), destinés à des groupes beaucoup plus petits.

Mobile learning : il donne accès au contenu éducatif rapidement et efficacement via le smartphone. L’apprenant peut ainsi s’instruire quotidiennement et par petites touches, où qu’il se trouve.

Social learning : une méthode d’apprentissage fondée sur le partage d’informations, la collaboration et l’entraide entre les différents membres d’un groupe, facilités par l’outil numérique (par exemple l’utilisation de forums de discussion en ligne).

Serious games : une application informatique qui combine une intention sérieuse (apprentissage, communication, entraînement etc.) avec des ressorts ludiques. On parle de ludo-pédagogie.

Pourquoi digitaliser la formation ?

Le recours au digital a permis la mise en place de la formation à distance qui constitue un véritable atout pour l’apprenant. Ce dernier, en effet, a désormais la possibilité de s’instruire quand il veut, où il veut, au rythme qui lui convient et avec l’outil dont il dispose. En d’autres termes, grâce au digital learning, l’apprenant est placé au cœur de son parcours de formation. En outre, la digitalisation, qu’elle soit utilisée en présentiel ou en distanciel, permet de diversifier les outils d’apprentissage et dans certains cas (grâce aux serious games ou aux vidéos interactives par exemple) de les ludifier. Une façon d’engager davantage l’apprenant dans son cursus et de parer toute démotivation. Enfin, on peut souligner la réduction des coûts que peut engendrer le digital learning, tout comme l’amélioration du ROI (retour sur investissement).

Ces articles pourraient vous intéresser